A new platform for fundamental & applied low background inter-Disciplinary Underground Science & Technology

MIGA

Détection des ondes gravitationnelles par interférométrie.

MIGA sera la première étape pour un plus grand et plus ambitieux projet qui pourrait conduire à une future infrastructure européenne. Le développement, l'exploitation scientifique et la mise en œuvre technique de cette première version de l'antenne gravitationnelle ouvrira la voie à une version plus sensible qui profitera des avancées de la recherche actuelle en interférométrie par atomes froids. Ce projet et son évolution envisagée va assurer à la France et à l'Europe une position à la pointe de l'instrumentation dans ce domaine et un leadership dans des technologiesquantiques clés.

objectif du projet MIGA

L’objectif du projet MIGA (Matter wave - laser based Interferometer Gravitation Antenna) est la construction d’une infrastructure (antenne MIGA) permettant l'observation du champ gravitationnel de la Terre par l’étude des déformations de l'espace-temps et de la gravitation. Cette infrastructure utilise une nouvelle approche pour la mesure de ces phénomènes (variation locale de la gravité, modification de l’espace-temps), basée sur l’interférométrie atomique et les atomes froids.

  L’antenne MIGA est constituée d’une chaîne de trois interféromètres atomiques distribués le long d’un unique chemin optique de 250 m. Le faisceau laser utilisé pour réaliser l’impulsion laser de l’interféromètre à onde de matière est également asservi sur une cavité résonnante. Chaque interféromètre atomique mesure l’accélération locale ressentie par les atomes par rapport à la cavité miroir. Une mesure différentielle entre les interféromètres atomiques permet de s’affranchir de la contribution des miroirs dans les mesures de gradient de gravité, courbure de gravité ou d’autres mesures de plus hauts moments. Les applications du projet MIGA s'étendent de la surveillance de l'évolution du champ gravitationnel terrestre jusqu'à la fourniture d’un nouvel outil pour détecter les ondes gravitationnelles. En combinant la géophysique et la physique fondamentale dans une seule infrastructure, MIGA constitue une étape sans précédent dans la compréhension des phénomènes géophysiques et permettra à terme d'améliorer les détecteurs d'ondes gravitationnelles actuels et futurs. Les résultats de recherche trouveront également des applications pour la surveillance de l'environnement améliorant les prédictions des aléas sismiques, l'anticipation sur leurs conséquences et les mesures à prendre dans le but de sauver des vies ou protéger des infrastructures critiques. Le LNE-SYRTE interviendra dans ce projet, issu d’un Equipex (projet Equipements d’excellence) porté par le LP2N à Bordeaux, dans la conception et la réalisation des 3 interféromètres atomiques, l’exploitation des résultats et des mesure de la gravité locale du site de Rustrel et de vibrations.

Recent news

     Extreme cavity

Central cavity

Atom Interferometer niche